À l’aide! L’équilibre, c’est possible?

S’il y a une chose que j’ai toujours sue, c’est que je ne voulais pas avoir une vie booooriiiing. Je voulais rester loin de la routine, vivre plein d’expériences nouvelles et de défis. Cette certitude m’a toujours fait privilégier l’inconnu au comfort. Je répondais toujours à cette petite voix qui me criait de me lancer dans le vide… et qui ne s’est jamais gênée pour me crier à tue-tête quand je ne faisais que considérer l’idée de me conformer.

Je la remercie donc pour cette vie qui effectivement, est loin d’être plate! Mais très honnêtement aujourd’hui, je suis à bout de cette envie de dépassement continuel. Je peux-tu être comme tout le monde et pleinement satisfaite dans une routine guidée par la recherche d’équilibre?

J’ai honte d’avoir envie de ça…

Parce que depuis aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours défendu haut et fort mon mode de vie. À tous ceux qui essayaient de me convaincre que je ne pourrais pas éternellement survivre sur ce beat-là, je leur répondais du tac au tac qu’on ne veut pas tous le même genre de vie (et j’omettais au passage que leur vie avait l’air plate à mourir). J’ai même à plusieurs reprises réussi à leur prouver avec fierté qu’ils avaient tort, en accomplissant de grandes choses ou en cumulant les succès. Une grosse carrière, un couple heureux, des amis stimulants, des voyages à profusion, de l’argent, des loisirs, TOUT!

Pis là merde, je me rends bien compte que c’est moi qui étais dans le champ… Parce que je suis incapable de mettre des limites, je suis insatiable et le résultat est toujours le même : je fonce à pleine vitesse dans un mur. C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour arrêter… Si je ne suis pas épuisée, je continue à carburer à 1000 à l’heure sur tous les fronts en même temps. Pas fort!

Alors, à 31 ans, je réalise enfin que l’idée n’était pas de viser une vie dépourvue de réalisations, mais de doser l’énergie pour le focuser au bon endroit. Tous ces gens qui ont tenté de me réveiller avaient finalement compris qu’on réalise plus de choses en faisant des choix. Que le fait de fournir des efforts constants sur moins de choses pouvait faire avancer plus vite et surtout, était plus sain. Tsé comme la fable Lafontaine Le lièvre et de la tortue…

Bref, si je veux un jour mettre fin à ce cercle vicieux, je dois clairement aller relire mes classiques. Faut croire que je ne focussais pas plus enfant quand on a tenté de me faire comprendre la leçon de cette histoire… 😉

 

Véronique Brisson

Vero est réalisatrice et co-fondatrice de GRAN-D-TOUR. Elle travaille encore à temps plein, mais espère un jour être capable de passer ses journées à réaliser des documentaires sur des gens inspirants.

About Véronique Brisson

Vero est réalisatrice et co-fondatrice de GRAN-D-TOUR. Elle travaille encore à temps plein, mais espère un jour être capable de passer ses journées à réaliser des documentaires sur des gens inspirants.

Laisser un commentaire